articles·Réflexions·reflexion

Cavalcade des blogs – Le cheval idéal

Logo-Cavalcade.png

Aujourd’hui, je participe pour la première fois à la cavalcade des blogs qui propose un nouveau thème équestre tous les mois. Ce mois-ci, c’est Eduquer son cheval qui organise et le thème est : le cheval de vos rêves. C’est parti ! 

Bon, je me suis peut être un peu emballé… Désolé Kiki !  


Physiquement :

Ce serait une jument (je m’étais toujours dit, jamais un hongre. Et le destin m’a fait un beau pied de nez…), de petite taille (1m55 serait parfait !), gris souris (ou bai/ bai brun, ca dépend des jours et des chevaux que j’ai vu dans le GP du dimanche sur Equidia…). Une crinière pas trop épaisse et coupé courte et un toupet très fourni (typé poney svp et pas la mèche à la Elvis Presley de Kiki). Une jument, donc, compacte, avec une encolure assez développée et ronde, un dos assez court, une croupe musclée (pas trop non plus) mais avec une ligne harmonieuse. Des membres secs et relativement fins avec des épaules prononcées. Niveau race : SF, Anglo ou Connemara (ah bon, c’est des poneys ? Meuh non !).

2012-11-13-tornesch-gd.jpg
Tornesch par exemple est un peu un idéal physique…

Caractères, petites manies et défauts :

Pas mal de caractère (j’aime bien les chevaux qui répondent et avec qui on peut avoir une vrai discussion), indépendante et dans le sang mais pas peureuse (à bon entendeur Kiki !!). Disponible au travail, sans vice et respectueuse à pied. Niveau défaut et bien… Sans défaut majeur, mais si elle n’est pas trop sociable, trop curieuse  ca ne me gène pas ! 


Disciplines pratiquées : 

Une jument polyvalente serait le top ! Mais dans tous les cas, une jument de CSO (pas regardante et respectueuse) et si possible apte à faire du CCE, donc évidemment bien mise sur le plat (essentiel pour sortir en CSO de toute façon). Et puisqu’on peut rêver, qui sort bien en extérieur, même seule.


Tours appris : 

Aucun. Déjà parce que je ne vois pas l’intérêt (pour moi) et que lorsqu’on n’a pas un gros niveau comme moi, on peut vite se retrouver dépassé. Apprendre la jambette pour qu’ensuite il s’en serve pour boxer des antérieurs, même sans méchanceté pour avoir sa friandise, apprendre le campo pour qu’il reste bloqué dans cette position jusqu’à ce qu’il ai sa carotte ou lui apprendre à attraper les objets pour qu’il morde tout ce qu’il lui passe sous le nez, très peu pour moi. Evidemment, ça fait rêver mais il faut être réaliste sur son niveau (et le thème n’est pas cavalière de mes rêves !) tumblr_n4mcwteibs1qg8e88o1_5001.gif

Par contre, je lui apprendrais des petites choses utiles : donner ses pieds du même côté, suivre avec une longe détendu, monter seule dans le van, rester arrêté… 

.

.

Voilà mon cheval idéal ! J’espère que cet article vous a plu et à bientôt ! 

Note : enfaite j’ai bien réfléchi et je n’échangerais pas cette fameuse jument contre Kiki. Parce que si Kiki n’est pas un cheval de rêve, il reste Kiki et Kiki est irremplaçable.

Capture d’écran 2016-02-14 à 19.56.55.png
Non, ne t’attend pas à d’autres déclarations d’amour sale petit poney (Ps : vous pouvez admirer ici ce fameux toupet à la Elvis
Publicités

5 réflexions au sujet de « Cavalcade des blogs – Le cheval idéal »

  1. coucou !
    Super sympa cette description rêvée du pauvre Kiki !!!!
    Pour le toupet…… y’a un truc qui marche pas mal à condition de le faire avec assiduité. Bien sûr cela ne lui donnera jamais un toupet de shet qui descend jusqu’aux naseaux, mais ça permet d’avoir un peu plus de crins et qui poussent.
    Sous réserve de ne pas lui natter les dits crins du toupet, le temps que tout cela se régénère…….
    Patience et persévérance pour 2 voire 3 mois…..
    le produit magique : c’est le pétrole Hanh vert (en plus ça sent bon 😉 )

    Bon we à tous 🙂

    Aimé par 2 people

  2. Bon, sans le physique à la Tornesch mais avec un modèle tout à fait respectable de SF (avec du PS dans les origines), ma jument de cœur était la description parfaite de ton article ! Baie, surnommée Morue à cause de son caractère bien trempée, mais sans vice une fois qu’on savait la manipulée à pied et en selle, sautait, dressait, baladait (avait fait du CCE reconvertie en CSO), câline quand on l’avait dans sa poche…
    Un coup de coeur de fou, une histoire de 3 ans qui a malheureusement fini par une séparation…définitive (vente et quelques mois plus tard décès). Mon plus grand regret dans mon parcours équestre à ce jour… Le ou la prochaine qui fera battre mon petit cœur de cavalière comme ça ne partira pas !

    Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s