articles·exercices du cheval·exercices en longe

Exercice n°3 – mécanisation au galop

Nb : A chaque fin d’article « exercice, une petite fiche résumé est disponible

Mise en place et explication : 

Ici, le but est de mécaniser le cheval sur des barres. Il faut placer 8 barres sur le cercle de longe. Cet exercice est totalement symétrique et peut se faire aux deux mains (pas besoin d’avoir un exercice pour le faire aux deux mains bien sûr). Le cheval arrive sur le dispositif par une barre de réglage. Un petit vertical va suivre la barre de réglage. Le but ici n’est pas de sauter haut, l’obstacle ne devra donc pas excéder les 80 cm. Sur le côté externe, un chandelier peut être placé mais sur le côté interne, un plot devra servir de chandelier -sinon la longe ne passe pas…- A la réception de l’obstacle, une seconde barre de réglage va redresser le cheval automatiquement pour l’obliger à mieux s’articuler sur le saut. 2 barres au sol sont ensuite à passer (donc mettre un distance plus courte entre ces barres). Enfin, de même qu’au départ, la sortie du dispositif se fait par une barre de réglage, un petit vertical et une barre en sortie. Le cheval continue son tour et recommence.
Il est tout a fait possible d’adapter ce dispositif en changeant le nombre de barres ou le profil des obstacles (on peut mettre des oxers par exemple) mais le but ici est de mécaniser le cheval, de lui donner plus de rebond et donc -à mon sens- les verticaux sont plus adaptés.
NB : il vous faudra alors évidemment adapter les distances.
Pour connaître les distances à mettre en les barres, je vous conseille d’aller ici. Attention, les distances ici sont données à titre indicatif ! Faites des tests sur des toutes petites hauteurs pour confirmer les distances qu’il faut mettre pour votre cheval.
Présentation1.jpg

schéma du dispositif  ©cavalière de l’ouest

Intérêts

Je vous conseille ces 2 articles 1 et 2 pour l’intérêt du travail à la longe et ici, on expliquera l’intérêt de cet exercice en particulier.
Le but ici est de mécaniser le cheval sur les barres. Je l’ai utilisé avec Black pour lui montrer que charger les obstacles ne sert à rien et qu’il est plus facile de venir dans le calme et de décomposer ces sauts. Les barres de réglage devant permette de le rassurer et de ne jamais le tromper : les foulées viennent biens et sans effort, il n’a qu’à se caler dessus. De plus, elles le focalisent sur l’obstacle et l’empêche de se précipiter. La barre de réception elle, l’oblige à se redresser et à ne pas fuir après les sauts ce qu’il a tendance à faire. Les barres au sol entre les deux combinaisons, lui permettent d’apprendre à garder un galop constant et régulier, sans se précipiter puis se dégonfler au dernier moment. 
capture-decran-2016-09-22-a-10-32-11

Black à l’entrée du dispositif ©cavalièredelouest
J’ai pu noter une nette amélioration au fur et à mesure des passages : Kiki s’est détendu et une fois l’appréhension lié aux nombres de barres présentes dans le manège passée et j’ai pu observer un cheval plus relax, qui se pose sur l’exercice, un port de tête qui était très haut et qui s’est abaissé au fur et à mesure qu’il comprenait ce qu’on attendait de lui. Il a fait de très bons passages (et des passages moyens forcément) ce qui est de très bonne augure.
Je conseille donc fortement cet exercice pour des jeunes chevaux qui ont besoin de se mécaniser ou pour des vieux qui ont besoin de se dérouiller !
Petite vidéo ici :

J’espère que cet article a été utile et à bientôt pour un nouvel exercice ! 
 LOL.jpg

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s