articles·Points importants·Santé & soins

Les vermifuges, mode d’emploi (simplifié)

Cet article n’a pas pour vocation de discuter de l’administration de vermifuges. C’est un choix, qui revient à chacun. Ce sont des produits chimiques qui peuvent avoir des conséquences néfastes. Le mieux est d’en discuter avec son vétérinaire.


Qu’est-ce que c’est ?
L’anthelminthique, plus communément appelé vermifuge, est une classe de médicaments antiparasitaires permettant d’éradiquer les vers parasites.
C’est donc un médicament, constitué de diverses molécules, chacune agissant contre un parasite précis. Il existe une multitude de vermifuges, dont la composition et l’action varient. Certains sont plutôt dirigé contre les vers plats, d’autres les vers ronds, etc. Le choix du vermifuge est donc un choix complexe à ne pas prendre à la légère.

A quoi ça sert ?
Divers vers sont présents naturellement dans les organismes des chevaux. Ils sont transmis lors des contacts entre les animaux, via l’alimentation, ou l’environnement. La plupart sont relativement inoffensifs mais d’autres peuvent être pernicieux, provoquant colique, avortement, etc. Comme tout parasite, ils se nourrissent aux dépens de l’organisme hôte (ici le cheval) et peuvent entraîner un affaiblissement de l’animal que l’on pourra remarquer par un amaigrissement, un poil qui devient terne, un abattement général, des crottins anormaux, etc. C’est pour cela qu’il est nécessaire d’éviter au maximum l’infestation. La première solution est de veiller à toujours conserver l’environnement et l’habitat du cheval le plus soigné possible : garder un box propre et le curer régulièrement, ramasser les crottins dans le pré/paddock, être vigilant lors de l’arrivée d’un nouvel individu dans un troupeau, etc. Administrer un vermifuge vient en complément afin d’éliminer les vers (traitement) ou d’empêcher leur installation (prévention).

Quand vermifuger ?
On peut choisir de vermifuger seulement en traitement, c’est-à-dire quand on remarque que le cheval est infesté
ou choisir de vermifuger en prévention, c’est-à-dire avant l’infection. Dans ces cas-là il faut vermifuger :
– au minimum deux fois par an (printemps et automne) ;
– généralement 4 fois par an (à chaque changement de saison).
Pour les chevaux vivant au box, l’idéal est d’administrer le vermifuge, attendre 2 jours qu’il se vide des vers, et curer le box pour être sûr qu’il ne soit pas de nouveau infesté. Pendant ces deux jours, il est conseillé d’enlever les crottins au fur et à mesure.
Pour les chevaux vivant au pré ou allant dans des paddocks collectifs (ou utilisés par plusieurs chevaux), il est conseillé de vermifuger tous les individus en même temps pour éviter qu’ils se contaminent entre eux. De même si un cheval arrive dans un troupeau, le vermifuger avant est judicieux.

Quel vermifuge donner ?
Il faut choisir le vermifuge en fonction de la molécule qu’il contient en sachant contre quel parasite celle-ci est dirigée :
En traitement, c’est plus simple, on prend la molécule dirigée contre les vers qui ont infesté le cheval. En prévention, il faut savoir quels vers sont présents dans la région à cette saison.
Une fois que l’on a la molécule que l’on veut administrer il suffit de regarder les marques qui ont un vermifuge avec cette molécule. Et enfin faire un choix entre les marques en fonction du prix, de ce qu’il a en plus, etc.
Le mieux est toujours d’en parler à son vétérinaire avant d’administrer une molécule car certains chevaux peuvent faire des réactions allergiques.
Il existe trois sortes de parasites à traiter avec un vermifuge : les vers ronds, les vers plats (ténia) et les gastériophiles (insectes).
On peut choisir d’utiliser des molécule à spectre large comme l’ivermectine ou la moxidectine qui agissent sur tous les vers et gastériophiles (sauf ténia). D’autres molécules comme l’oxibendazole ou le mebendazole agissent spécifiquement contre les vers ronds.
Contre le ténia, la molécule est le praziquantel.
Ci dessous, un tableau récapitulatif des molécules et quelques marques associées (liste non exhaustive).

Vermifuges.jpg


Doit-on changer de molécule à chaque saison ?
Le débat est ouvert.
Certains disent que oui, il faut changer à chaque fois, car sinon les vers deviendront résistants à cette molécule et donc le vermifuge sera inefficace*.
En même temps d’autres voix s’élèvent pour dire que pour qu’un vermifuge soit efficace il faut qu’il soit donné sur plusieurs saisons d’affilées. Il peut être judicieux de combiner les deux : garder la même molécule sur deux saisons, puis en changer.
En plus, au moins une fois par an, en hiver, il est conseillé de vermifuger contre le ténia, un vers plat (appelé aussi vers solitaire chez l’homme). Pour cela, il suffit de prendre un vermifuge qui possède une molécule en plus, généralement le praziquantel, dirigée contre le ténia.
 * Biologiquement, ce n’est pas les vers qui deviennent résistants, c’est les vers résistants qui survivent et se reproduisent en transmettant leurs gènes de résistance et au bout de quelques temps, il ne reste plus que des vers résistants

Comment l’administrer ?
Il existe plusieurs modes d’administration : en pâte, en comprimé, en injection, etc.
La pâte reste le mode le plus courant. Il suffit de la donner directement dans la bouche, derrière la langue et de vérifier que le cheval ne recrache pas. Une petite molette est présente sur la seringue et permet de contrôler la quantité administrée, qui dépend du poids du cheval. Généralement, tout est expliqué sur la seringue.

Où l’acheter :
En pharmacie ou chez son vétérinaire. Attention, certaines pharmacies demandent une ordonnance. Faire également attention à la vente sur internet, qui, si elle est moins chère, présente des risques. 

Pour aller plus loin :
Forum cheval annonce : il y a des topic très intéressants, je vous laisse les liens : ici, ici  et ici.

Source :
Bibliographie :
CLINIQUE DES DEUX RIVIERE – Le rythme de vermifugation [en ligne], http://cliniquedesdeuxrivieres.com/images/rythme%20vermifugation%20chevaux.pdf
HARAS NATIONAL – Vermifugation [consulté en ligne] http://www.haras-nationaux.fr/information/accueil-equipaedia/soins-et-prevention/prevention/vermifugation.html?L=0
HARAS NATIONAL – Protocole de vermifugation pour les équidés de plus de un an [en ligne] http://www.haras-nationaux.fr/information/accueil-equipaedia/soins-et-prevention/prevention/protocole-de-vermifugation-pour-les-equides-de-plus-d-un-an.html?L=0
LAROUSSE – définition de parasite
PHARMACIE MUTIN – Protocole de Vermifugation [en ligne], http://www.pharmacie-mutin.fr/uploads/pharmacy/16657/article/ddecdfb7ebcd3cf5d2d7b427f60304fcbba843a4.pdf
TECHNIQUE D’ELEVAGE – Comparaison des vermifuges équins autorisés en France [en ligne], publié le 15 Octobre 2012,  http://www.techniquesdelevage.fr/article-comparaison-des-vermifuges-equins-autorises-en-france-111216759.html
Autres :
Mon vétérinaire
Mes divers coach

 

Pour ne rien rater de Cavalière de l’Ouest ! 
Facebook : Pour des compléments d’articles et des partages de bon plans
Instagram : Pour suivre les aventures de Kiki le BG et plus de photos sur les articles
Twitter : viens, on rigole bien !
Publicités

2 réflexions au sujet de « Les vermifuges, mode d’emploi (simplifié) »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s