articles·Santé & soins·Soin du quotidien

Le Kerafeet oil d’Equibao

Cet été il a fait un temps caniculaire dans notre Normandie natale et l’herbe verdoyante des champs a grillé au soleil. On a beau multiplier les bains dans la mer, la rivière ou même sous la douche, rien n’y fait, la corne et la fourchette de Kiki sont dures comme du béton et même la rosée matinale n’empêche pas les craquelures. Je ne suis pas une férue de la graisse à pieds en utilisation quotidienne mais, Black étant ferré, en cas de besoin, je me tourne depuis un moment vers la marque Equibao et ses deux baumes Kerafeet (pour en savoir plus sur ce produit : ici). N’ayant jamais testé les huiles pour sabot et adepte de la gamme Kerafeet, j’ai tout naturellement voulu tester le Kerafeet Oil et sans suspens, je suis conquise ! 

Composition : 
Le Kerafeet oil est composé de trois éléments distincts aux propriétés bien définies :
– des huiles végétales (avocat, macadamia, argan, anoline, etc.), corps gras pour hydrater et assouplir le sabot ;
– des huiles essentielles (arbre à thé, palmarosa et lavande) aux propriétés antiseptiques, antifongiques et antibactériennes ;
– de la kératine (protéine) qui permet de fortifier la corne.

20180704_201939.jpg


Test : 
Pour l’anecdote, la première utilisation a été un échec cuisant. Au moment où je curais les pieds, une vingtaine de motos sont passées devant le club, Kiki s’est un peu énervé.. et il a envoyé le pot valdinguer. Pot ouvert, bien évidemment. Heureusement, grâce à des réflexes digne de Jackie Chan, j’ai pu remettre le pot d’aplomb avant qu’il ne se vide entièrement de son contenu. Malheureusement, un bon quart du produit est tout de même resté sur le carreau. En bonne superstitieuse que je suis, j’aurais pu penser que c’était un mauvais signe du destin, MAIS, il m’est arrivé la même chose lors de la première utilisation du Kerafeet Black (oui, j’ai la poisse) et finalement j’adore ce produit donc j’ai persisté. 
20180704_204131.jpg
©cavalieredelouest
Le pot présente un contenu relativement conséquent de 500 mL et possède un solide pinceau intégré au bouchon. L’odeur est agréable (merci l’huile essentielle de lavande) et le produit pénètre très bien dans le sabot. Au niveau efficacité, l’huile tient tout à fait son rôle : plus de paroi qui s’éclate doucement entre deux parages, une fourchette plus souple, et un rendu naturel (pas de coloration du sabot). Durant ces fortes chaleurs, deux applications du produit par semaine, couplé aux divers bains d’eau ont suffit à maintenir ses pieds d’aplomb (pour le petit jeu de mot). Encore un beau produit signé Equibao, qui a rejoint la liste des  must have dans sa boîte de pansage !

Présentation1-page-001.jpg

Présentation1-page-002.jpg


Où le shopper :
Sur le site Internet d’Equibao, ici, le pot de 500 mL au prix de 25€ (-5% sur la commande avec le code AM50).
J’espère que cet article t’a plu et à bientôt ! 
Pour ne rien rater de Cavalière de l’Ouest !
Facebook : Pour des compléments d’articles et des partages de bon plans
Instagram : Pour suivre les aventures de Kiki le BG et plus de photos sur les articles
Twitter : viens, on rigole bien !
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s