articles·Réflexions

La critique en équitation

Combien de fois avons-nous vu des groupes de cavaliers, accoudés à la barrière, critiquant allègrement les cavaliers évoluant dans la carrière. Sur les réseaux sociaux, nombreux mettent en garde sous leurs photos ou vidéos « aucune critique ne sera accepté », « les commentaires négatifs seront supprimés », « j’ai un coach, merci bien ». Et je dois bien avouer que ces deux types de comportement m’irritent : 
  • d’un côté j’ai envie de dire aux cavaliers condescendants qu’ils feraient mieux de se mettre à cheval et montrer ce qu’ils savent faire ;
  • de l’autre, je me demande à quel est l’intérêt de partager ses expériences à cheval si on ne souhaite récolter que des compliments ? 
Face à ces deux contradictions, j’ai longtemps réfléchis à mon opinion sur la critique et je tenais à partager ce cheminement de pensée, dans l’espoir de pouvoir en discuter. 

Qu’est ce que la critique ? 
La critique est un jugement, une appréciation sur une chose ou une action. Elle peut être positive ou négative. 

12-Casino.gif


En équitation, je distingue deux types de critiques :
  • la critique de personnes que j’estime connaitre (que j’ai déjà vu monter plusieurs fois, dans différentes situations). Ce sont des personnes de mon entourage, ou des cavaliers que je ‘suis’ depuis un certain temps ;
  • La critique de personnes que je ne connais pas.

La critique constructive
Pour la première catégorie de cavaliers, la critique est plus aisée : je connais leurs façons de monter, leurs qualités et leurs défauts. Avec ces derniers, ma critique pourra être plus acerbe et vous pourrez m’entendre dire : « il(elle) a vraiment mal monté » (ce cheval, cette séance, etc). Je vous entend déjà crier, « C’est méchant et condescendant ! » Et bien non. Lorsque je dis d’une personne qu’elle a mal monté à ce moment-là, je ne compare jamais un cavalier avec mon niveau personnel, mais ce que le cavalier a fait, et ce qu’il est capable de faire. Je pourrais donc dire, dans un même concours : tel cavalier de haut niveau a mal monté, et tel cavalier débutant a vraiment très bien monté. Parce que « mon niveau d’exigence » sera plus élevé pour ce cavalier dont je connais le talent, que pour le cavalier débutant qui ce jour-ci s’est surpassé. Toutefois, je ne m’arrêterais pas à ce jugement à l’emporte-pièce et, si on m’en laisse le temps, je développerais ma pensée et mes arguments, pour qu’un dialogue constructif puisse s’opérer. En effet, j’ai conscience de ne pas avoir la science infuse. Si un cavalier en CSO sort avec 8 barres à terre mais que j’ai aucune idée du pourquoi, je m’abstiendrai de toute critique, et, depuis les tribunes, j’ouvrirais grands mes oreilles dans l’espoir d’entendre des commentaires qui pourront m’aiguiller. Si le concours le permet, j’aime également être en sortie de piste, pour écouter les coachs débriefer du tour avec leurs cavaliers. En revanche, le « il(elle) est nul » n’est absolument pas pertinent, c’est un jugement qui ne compare rien à rien et n’a aucune valeur ajoutée. On n’est pas nul, on est débutant / on ne progresse pas très vite / on a des difficultés à faire telle ou telle chose / on ne fait pas d’effort, etc.
Pour la seconde catégorie, je ne dirais donc pas « il a mal monté », car je ne connais pas la façon habituel de monter du dit cavalier. Je pourrais dire « je n’aime pas son équitation/son cheval », mais c’est une opinion personnelle, pas une critique. Pour cette catégorie, il me faudra davantage formuler ma pensée : « ici il a fait telle ou telle chose qui me semble incorrecte », « je n’aurais pas montée ça comme ça à sa place », « il s’est trompé de foulée », etc.
robert-downey-jr-gif-27.gif
Quand j’essaie d’expliquer ma pensée

En un mot : la bienveillance 
Une chose fondamentale à retenir est qu’une critique négative ne peut être bien accueillie que si elle est bienveillante. Elle ne doit jamais servir à rabaisser la personne critiquée, sinon c’est simplement de la méchanceté.
Je m’abstiendrai donc de dire à une quelqu’un : « je n’aime pas ton équitation/ton cheval », car c’est une opinion personnelle et elle n’aidera en rien. En revanche je ne vois pas le problème de dire à quelqu’un « Sur ce tour, tu n’as pas bien monté, car…  » et ainsi commencer un échange. Je n’aime pas voir les gens se vexer, car ces commentaires ne se veulent pas méchants mais pédagogiques, et pour la personne qui le reçoit et pour moi qui apprend à exercer mon œil et à discuter « technique ».
ob_56385a_ob-bbeb17-tumblr-ok2xd6szzh1rfd7lko1-5.gif
Quand mon pote se vexe parce que j’ai dit qu’il a monté comme une grosse patate

Pour résumer cette longue tirade, je suis convaincue que la critique est essentielle si on veut progresser à cheval et qu’il faut savoir : 
  • être à l’écoute des critiques : bonne comme de mauvaise, tant qu’elles sont constructives et dans un esprit de bienveillance ; 
  • développer son esprit critique. C’est bien beau de vouloir être gentil et ne jamais critiquer personne. Mais ne pas juger, c’est ne pas regarder attentivement, or tout le monde sait qu’en équitation, on apprend énormément en regardant les autres faire. En gardant toujours à l’esprit ces deux mantras : une critique constructive ET bienveillante.

 

Warning : je ne suis pas en train de dire qu’il faut critiquer à tout va, loin de là. Il y a de nombreuses opinions que je garde pour moi, ou que je partage avec un cercle restreint, car je ne suis pas sure de moi ou mes pensées résultent d’une opinion personnelle. D’ailleurs généralement, je ne dis rien si on ne me demande rien. Je déplore simplement que trop peu de cavaliers soient ouverts à l’échange et aux critiques alors même qu’elles sont bénéfiques pour tout le monde. 
hGCzJ.gif
Quand je me retiens de commenter
Voilà, j’espère que cet article t’a plu et à bientôt ! 

 

Pour ne rien rater de Cavalière de l’Ouest !
Facebook : Pour des compléments d’articles et des partages de bon plans
Instagram : Pour suivre les aventures de Kiki le BG et plus de photos sur les articles
Twitter : viens, on rigole bien

 

Publicités

11 réflexions au sujet de « La critique en équitation »

  1. Ton article est intéressant 😊 En ce qui me concerne je ne critique jamais sur les réseaux sociaux, quand je n’aime pas je ne commente pas… et pourtant parfois il y aurait matière à faire, ce n’est pas tellement la manière de monter qui me dérange en général chacun son niveau comme tu dis et tout le monde peut progresser, c’est plutôt la mise en scène permanente des chevaux ou poneys dans certaines chaînes YouTube, Instagram qui me dérange… si j’apprécie voir certains couples cavalier/cheval évoluer en revanche je n’apprécie pas de voir certaines vidéos ( la castration du jeune cheval semble à la mode en ce moment!!… et je trouve ça complètement aberrant de filmer et éditer une vidéo là dessus…) après ce n’est que mon avis mais parfois certaines youtubeuses en manque de contenus feraient pas mal de réfléchir….

    Aimé par 3 personnes

      1. Oui, ça existe bien, mais le pire, c’est qu’elles sont généralement sous forme de « Vlog » et aucune explication n’est faite sur les techniques et sur l’acte vétérinaire en lui même… Il y a même souvent une petite musique en fond, comme si c’était un simple divertissement. Comme le dit Mademoiselle Cavalière, la mise en scène des chevaux sur les réseaux sociaux est parfois un peu douteuse..Ce sont les nouveaux cirques où tout peut être fait au titre du divertissement..

        Aimé par 1 personne

      2. Je n’en ai jamais vu et heureusement.
        J’ai le souvenir du stage de ma fille chez un vétérinaire, elle était en classe de 3eme. Le matin, elle faisait la chirurgie et elle faisait quelques photos pour son rapport de stage. Elle rentrait manger le midi. Super !!! A table, elle m’expliquait son « travail » avec photos. Je n’ai pas mangé pendant ses 8 j de stage.
        Bon, elle voulait être vétérinaire, elle était à fond. (Elle est aujourd’hui professeur des écoles lol). Alors je préfère ne pas voir les vidéos dont vous parlez. C’est douteux.

        Aimé par 1 personne

  2. Je suis beaucoup plus réactive sur le traitement du cheval que sur les capacités du cavaliers. Comme dans toute activité, n’oublions pas le plaisir partagé. Bien ou mal….. il y a la scolarité. Et encore, je considère que mon activité reste un plaisir.
    Le mot critique, dans son sens, est négatif. C’est ensuite une question d’interprétation. Quelle que soit la discipline, je préfère toujours être dans l’aide que dans la critique.

    Je suis particulièrement critiquée dans le milieu équestre parce que, je cire :
    « C’est à cause des éthologues que les centres équestres sont en difficulté »

    Du coup, je crois que nous sommes tous plus ou moins orienté par des avis divergents et que la critique n’est pas réellement constructive. Psychologie humaine 😉

    Aimé par 2 personnes

    1. Merci de votre commentaire !
      Oui effectivement, j’ai un peu laissé ce sujet dans cet article mais évidemment, le traitement du cheval est bien plus important que la façon de monter, tant qu’elle est respectueuse du cheval.

      Il est vrai que dans le monde de l’équitation, il y a très peu de critiques constructives, et c’est bien dommage ! Nous gagnerons tous à faire preuve d’un peu de bienveillance … et d’ouverture d’esprit… 🙂

      Aimé par 1 personne

  3. Merci pour cet article !

    Je ne peux qu’être d’accord : la critique gratuite et sans bienveillance est une critique inutile. J’aime voir évoluer d’autres cavaliers, peu importe leur niveau, pour exercer mon œil et voir ce qui est bien, ce qui l’est moins, constater l’attitude du cheval… Tout est toujours bon à prendre en observation (et ce qu’on observe des cavaliers internationaux ou des débutants). 😀

    Je dirais aussi qu’il ne faut pas oublier de s’auto-critiquer, à partir de vidéos ou de photos, voire de débriefer avec son coach avec une vidéo sous les yeux. Là on obtient une bonne critique parce qu’on voit illustrer sous nos yeux ce qui n’allait pas. 🙂

    Après, les critiques d’autres cavaliers… Disons que pour ma part, je fais (et je pense savoir faire) le tri dans le tas. Certains sont toujours prêts à trouver quelque chose à redire et quand je les écoute, je me dis « Mon dieu mais cette personne n’a aucune idée de ce dont elle parle…. » 😦

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire 🙂 !

      C’est exactement ce que je pense « tout est toujours bon à prendre en observation » !

      Effectivement, je n’ai pas du tout parlé de l’auto-critique, tellement ça me semble évident, mais comme tu le précises, c’est très très important; J’ajouterais qu’il est même important de s’essayer à l’auto-critique avant son coach, et lui demander de confirmer ou infirmer ses propres commentaires, ainsi que de s’auto-critiquer avant de regarder sa vidéo, car en plus d’exercer son œil on développe ses sensations (apprendre à sentir ce que l’on a fait sans forcément regarder)… Je pourrais refaire un pavé sur toutes les formes d’auto-critiques à appliquer pour progresser 😀

      Encore une fois, tu as tout à fait raison, il faut savoir faire le tri et tous les commentaires ne sont pas forcément pertinents mais au moins ils ont le mérite de nous poser question 🙂

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s