articles·Billet d'humeur·reflexion

Colère contre les pages ‘Faceponeys’

Avant toute chose je voulais faire une dédicace à tous ces cavaliers/cavalières qui partagent avec passion et pertinence leurs aventures avec leurs poneys sur Facebook et Youtube. 

Aujourd’hui je voulais vous parler de trucs qui m’enervvveeee au plus haut point depuis un moment.
NB : Je ne cite aucune page et ni personne en particulier, c’est assez général. Personne ne doit y voir une attaque personnelle.
  •  La nouvelle mode de se trouver des excuses
…. mais de façon subtile parce qu’on l’aime Champion, alors on ne va plus le traiter de bourrin comme on pouvait l’entendre auparavant sur les terrains. Non, c’est bien plus insidieux que ça aujourd’hui. Si vous cherchez à vous justifier après un tour médiocre, vous êtes au bon endroit, j’ai plein d’excuses (la plupart véridique) !
19c7744755274d6a500b0d86f026f61a42296ac6_m.gif
Des fois, les bras m’en tombent…

*Rayer la mention inutile ou garder tout*

1 / Le terrain : trop dur / trop mou / trop profond / trop mouillé / trop boueux / en pente / trop sableux / trop gris / trop jaune / en herbe (c’était écrit mais j’y croyais pas)
2 / Le tour : trop technique / pas assez technique (Champion s’ennuyait) / Surcoté (alors celle la revient souvent) / pas assez coté (Champion s’est négligé) / Trop long (13 efforts dans une 1m, vous vous rendez compte ?) / Trop de soubassements / Trop fleuri (Et Champion n’aime pas les arbustes ronds)
3 / Les autres concurrents : Trop de monde / Pas assez de monde / La cavalière d’avant moi est tombée, cette idiote elle a fait peur à Champion (elle l’a fait exprès, c’est sûr)
4 / La musique : Champion n’aime pas Black M / La sonnette n’était pas la même que d’habitude
tumblr_mllndirofy1soigpgo1_500.gif
Champion, quand il entend du Black M
5 / La détente : Pas bien située (à côté d’une route ça a perturbé Champion), trop de monde, trop d’attente : J’étais n°30, j’ai voulu rentrer avec le n°8, ils n’ont pas voulu, j’ai du attendre dessus, il s’est refroidi.
6 / Champion : fatigué / essoufflé / n’aime pas le rose / blasé / il voulait être avec les copains / Il était perturbé / il a vu cette idiote tombée et ça l’a fait cogiter /
7 /  L’obstacle est tombé tout seul, j’ai pas compris. (Les mauvaises langues me diront que ça arrive)
STOP. Si tu fais 4 points, c’est de TA faute. Peut être que Champion aurait pu faire l’effort, mais à l’origine, c’est TOI : manque de préparation en amont, manque de concentration, Champion pas aux ordres etc etc.

On ne devient pas bon cavalier en se cherchant des excuses ou en trouvant des prétextes.

.


  • Les groupies sur Facebook / Youtube qui n’ont aucun recul critique
Souvent des jeunes filles (on ne va pas se mentir, il doit y avoir 1% de garçons et 2% de plus de 20 ans) qui pour la plupart sortent peu, voir pas en concours et qui n’ont pas un gros niveau (sous-entendu qu’elles ne sont pas totalement légitimes pour proférer ce qu’elles écrivent).
Il y a deux catégories : l’une agaçante, l’autre qui me transforme en Godzilla en l’espace d’un demi commentaire. Commençons par la première
Rebel-Wilson-shirt-rip-Pitch-Perfect
Ma réaction quand je lis les commentaires
> Assez bien résumé dans cette vidéo d’About Horses. Une cavalière poste une photo/une vidéo d’un de ses cours/tours de concours… Et les commentaires positifs pleuvent jusqu’à plus soif. Du style « vous êtes troooop beau », « vous avez troooop progressé », « Tu gères tellement bien », «vous êtes les meilleurs ». Le problème, c’est que c’est un tour où elle se fait embarquer, où elle a fait 20 points, où elle se fait éliminer (…). Alors moi je veux bien qu’elle ait progressé ‘dans l’absolu’ , qu’elle soit très forte, oui, ok. Mais là, les filles sérieusement ? Elle est éliminée la pauvre, ne lui dites pas que c’est la meilleure ! Elle peut être douée, tout ce que vous voulez, mais pas là ! A la rigueur, si vous voulez mettre un commentaire gentil dites que ça arrive à tout le monde et que c’est comme ça que l’on progresse ! Mais s’il vous plait, arrêtez d’être aveuglé, il faut prendre du recul !
> La cavalière qui revient d’un concours et se permet de critiquer le terrain et les groupies qui emboitent le pas gaiement *notons qu’elles n’étaient pas présentes*. Alors nous allons passer sur le fait qu’il me semble plus judicieux et mature d’aller voir le jury que de critiquer sur Facebook, parce que sinon, demain on y est encore.
Expérience personnelle, où la cavalière n’avait rien dit au jury et avait descendu le jury sur sa page.
Mais les groupies qui se permettent de faire des remarques désobligeantes sur les facultés intellectuelles du chef de piste me laisse coite.

Exemple : Une cavalière revient d’un concours où son tour était ‘surcoté’ (comprendre qu’il y avait un trou de plus soit 5 cm). C’est ennuyeux bien entendu, mais c’est le jeu, et le tour était de ce fait plus facile techniquement. -j’y étais-. Breeeef. Elle se plaint sur Facebook et les commentaires haineux soutiennent cette ‘pauvre’ cavalière. Et comme il faut marquer les esprits (et pourquoi pas être en top commentaire, qui sait ?), elles n’y vont pas par le dos de la cuillère. «Ils ne doivent pas être très doués en maths là bas xD», «Il faut qu’ils s’achètent des lunettes, c’est pas possible ! LOL» (autre version : il faut qu’ils aillent chez l’ophtalmo), «Ils sont complètement bigleux ou quoi ?». Lisant cela, je freine mon envie de mettre un commentaire leurs suggérant d’aller le dire en face à ce chef de piste complètement maboul (ben oui je me retiens, je n’ai pas envie de me faire traiter de nazi), qui s’avèrent être un coach et cavalier ayant travaillé dans de très grosses écuries de concours, et je ronge donc mon frein dans mon coin. Mais trop c’est trop !

9Gy2sUG.gif
Quand je me retiens devant mon ordi

Véridique encore. Une cavalière sur Facebook critique le terrain qu’elle juge boueux (Oui, boueux, en Normandie, en plein hiver, après 1 semaine de pluie. Et pas profond ou glissant, non boueux, parce que son cheval (gris) était sale jusqu’au jarret. L’idée que galoper peut provoquer des éclaboussures ne l’a pas effleurée). Un commentaire dit : «Non, mais c’est vraiment n’importe quoi, c’est dangereux, le terrain est trop mou », et deux commentaires plus bas, une autre : «non mais c’est fou, le terrain est beaucoup trop dur ! ». Un jour il faudra se mettre d’accord mais cela ne semble par prévu pour le moment.

Alors, Primo : on ne juge pas sur une photo (prise en contre bas, l’obstacle paraîtra énorme, un obstacle à côté d’un poney d’1m30 n’aura pas le même aspect qu’à côté du dinosaure d’1m80…). Deuzio : la hauteur n’est pas le seul paramètre dans un parcours. Un parcours peut être gros et peu technique, et de ce fait peut être plus facile qu’un parcours bas et très technique. Troizio Tertio, c’est d’une impolitesse sans borne de poster des commentaires pareils à propos d’organisateurs qui se tuent pour que leurs concours soient une réussite et qui sont souvent ouverts à la discussion et aux remarques !

Capture d’écran 2015-12-07 à 13.28.33

Capture d’écran 2015-12-07 à 13.33.19.png
Toute ressemblance à des personnages existant ou ayant existé serait purement fortuite

Alors aujourd’hui, voilà ce que je voulais leur dire :

Oui, à toi qui, peut être, ne sors même pas en concours, toi qui t’es permise de publier sur Internet, un commentaire injurieux : Tu es d’une impolitesse sans nom et d’une gêne sans limite. Tu veux faire preuve de maturité et faire le buzz ? Alors la prochaine fois, réfléchis un peu  avant de tapoter un commentaire en langage SMS incompréhensible et bourré de LoL et de XD alors que le sujet n’est PAS drôle. Parce que tu te ridiculises toute seule et dans 3 ans, quand tu auras passé ta crise d’ados, tu auras honte de toi.
Et toi, auteur d’une page Facebook sur ton poney qui était au départ dans le but de partager ta passion et qui est devenue un étalage de mode et d’accessoires, regarde un petit peu ce que tu écris, essaie d’être cohérente et ce n’est pas parce que tu es derrière ton écran que tu peux tout de permettre. Et quand tu reproches quelque chose au tour que tu t’apprêtes à faire, sache que le chef de piste est toujours sur le terrain pendant la reco et qu’il ne tient qu’à toi d’aller le voir pour lui faire part de tes réserves ! 
Et enfin toi, la cavalière qui se permet de tout critiquer au lieu de se remettre en question, sache ton poney est déjà bien gentil de t’emmener au dessus des obstacles alors ne lui remets pas tout sur le dos, il supporte déjà tes incohérences et tes maladresses. Et ne te plains pas qu’il y ait de moins en moins de concours d’entrainements à 8€ l’engagement et plus que des SIF à 15€, parce qu’à force de critiquer tous les petits clubs qui font tout pour t’accueillir et qui évidemment ne sont pas parfaits, ils n’ont plus envie d’organiser des concours. 

Ambiance … 

Excusez moi de la longueur, des fois ça a besoin de sortir. 🙂 

Publicités

14 réflexions au sujet de « Colère contre les pages ‘Faceponeys’ »

  1. Quand ça ne va pas à cheval, je considère aussi systématiquement que c’est ma faute et que je dois encore travailler (probablement toute ma vie de cavalière) pour m’améliorer. La finesse dans l’écoute et la compréhension du cheval est ce qui manque le plus chez les cavaliers j’ai l’impression et je le ressens au quotidien dans les différents manèges que je fréquente… Je suis d’accord avec toi, beaucoup trop d’excuses qui évitent aux gens d’affronter une plus dure réalité…

    Aimé par 2 people

  2. Merci pour cet article ! J’avoue qu’il m’est arrivé de dire qu’entre gros guillemets « c’est la faute de la piste ou la detente » parce que sur un concours, détente en manège sombre et ma jument n’était pas habituée ou épreuve en nocturne alors que ça n’était pas signalé et idem la jument ne connaissait pas. Mais comme j’ai dit en rentrant à la maison « c’est pas grave il faut bien qu’on découvre ces nouvelles choses ! »

    J’adore partager sur mon compte « Faceponey », mais ce que je trouve dommage et qui me désappointe souvent c’est que les gens se contentent d’aimer les photos, rien lire et sont perdus dés qu’on veut parler technique 😦 ou les gens qui montent dans les tours à une vitesse folle alors qu’il n’y a pas lieu de s’affoler. Dernièrement j’ai osé utiliser le mot « soumission » et je me suis faite déglinguer d’ailleurs.

    Aimé par 1 personne

  3. Je partage sur mon faceponey, pas grand chose au final et j’intéresse peu ( je m’en sers plutôt de journal de bord) . Ma jument vit au pré toute l’année, je n’ai plus de carrière depuis 1ans et demi et je ne sors pas en concours… Et j’ai 24 ans.
    Donc pas de fan club et je me sens pas visé par l’article mais j’en vois tellement que ça m’a parlé :p

    Aimé par 1 personne

  4. Je viens de découvrir ton blog suite au #horse sur Twitter ^^ je suis ravie de lire des articles d’une grande maturité sur tous pleins de sujets variés sur l’équitation et de la part de quelqu’un qui a soif de connaissance et de découverte !!

    Aimé par 1 personne

  5. Bon, j’arrive un peu après la bataille, mais merci pour cet article, ça fait du bien de le lire ^^
    J’avoue que des fois, j’ai du mal à comprendre les cavaliers avec qui je monte. Il y a toujours un problème… et rarement de leur côté ! Et ça me tue. Passé un temps, je pensais que c’était dû à notre différence d’âge (encore que la plupart n’avait qu’un an de moins que moi, mais je me disais que c’était déjà ça…) ; aujourd’hui, je me rends compte que c’est le besoin de notoriété sur Internet, et d’entendre du monde leur dire qu’elles ont raison. Et que c’est parfait ce qu’elles ont fait, etc. (Bref, tout ce que tu dis dans ton article 😉 !)
    J’ai besoin de me remettre en question, à cheval, tout le temps, parfois trop. (Exemple : Lors de mon dernier concours, la jument que je montais a paddocké, sur un obstacle dos à la piste ; en sortant, ma monitrice m’a affirmé que je n’y étais pour rien, que j’avais tout fait pour l’en empêcher, que je ne devais pas m’en vouloir. Sauf que moi, actuellement, je m’en veux toujours de ce 4 points ! Et ça, personne ne le comprenait dans les personnes avec qui je montais, pour qui ce n’est jamais totalement de leur faute lorsqu’il y a des erreurs)
    Alors, moi, maintenant, comme j’aime bien regarder un peu ce qui se passe sur les face poneys, je choisis avec soin les pages… et de préférence, je regarde celles dont je connais les cavaliers / les chevaux. Comme ça, j’arrive à décrypter ce qu’il faut comprendre dans les textes 😉 Y a pas mal de pages que j’ai arrêtées de suivre pour ces raisons. Je ne supportais plus les groupies derrière… ni les personnes qui descendaient les juges ! (Parce que je pense qu’il y en a plus d’un qui le font…)

    Enfin. Tout ça pour dire : merci beaucoup pour cet article, il fait vraiment, vraiment du bien à lire !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s